logo

Webdispo BLOG – Le blog de l'agence Web -blog de l'actualité et tendances Web 2.0

Le Blog de l'agence Web

Categorie Archives: Economie

Un Nouveau Concept, Le CV Video Par Youjob.com

Le Web ne cessera jamais de m’étonner. Je viens de découvrir un nouveau site Web spécialisé dans l’emploi YouJob , et la créativité qui a permis ce site de se démarquer des autres est impressionnante.

En effet, comme son nom l’indique, c’est un site d’emploi, mais la différence avec les autres sites est le fait qu’en plus du fait de déposer son CV, on peut y intégrer notre video sur laquelle on peut parler sans pression de l’enjeu de l’entretien d’embauche.

En plus de son concept carrément innovant, le site permet aux entreprises de trouver le profil recherché sans avoir a perdre du temps durant la compagne de recrutement dans les entretiens d’embauches. Si l’entreprise cherche quelqu’un de vif, actif ou posé, ils n’ont qu’a faire une visite dans le site et tout les types profils y sont et avec le bonus de savoir les motivations du candidat, de ses compétences et de sa vision des choses.

Bref, un site à prendre comme exemple en matière de créativité.

A bon entendeur.

Deux Géants Contre Un Géant

Les rumeurs courraient depuis bien longtemps, et voilà que c’est tombé !

Microsoft vient de soumettre une OPA de 45 milliards de dollars (Offre de Proposition d’achat) sur le portail Yahoo !

La rumeur courrait depuis deux ans, faisant grimper l’action de Yahoo !. Les analystes l’avaient prédit, le Wall Street Journal aussi, mais il n’y avait rien de concret là dedans, maintenant c’est confirmé.

Cela tombe à pic avec la descente aux enfers de Yahoo ! ces jours ci, en effet, l’action a perdu près de 45 % de sa valeur, dévalorisant ainsi la capitalisation boursière du géant des divertissements sur le net, ce qui arrange plus au moins Microsoft qui n’a pas hésité à sauter sur l’occasion, bien qu’elle affirme que si ce rachat sera fructueux, il sera le plus important de l’histoire du net.

Cette opération témoigne de la difficulté de Microsoft et Yahoo ! à concurrencer le géant du Web et de la publicité en ligne Google.

Attendons les résultats avec impatience alors !

L’info officielle est ICI [EN]

Jérôme Kerviel, Le Trader Qui a Fait Perdre 5 Milliards de Dollars à la Société Générale

Trader, terme anglais définissant un métier, métier qui donne une image flatteuse d’un Golden Boy qui brasse de l’argent et qui prend sa retraite à 35, 40 ans épuisé par le stress.

Cette fois, l’histoire est étonnante. Jérôme Kerviel, 31 ans Trader pour le compte de la Société Générale, est à l’origine d’une perte de 4.9 milliards de Dollars à son organisme employeur.

L’astuce de cette fraude, disons que personne ne la connaît exactement pour le moment à part l’intéressé lui même, mais l’idée générale est que ce dernier c’est servi de ses connaissances dans le contrôle des opérations internes de la Société Générale pour faire des opérations à haut risques à l’insu de ses supérieurs hiérarchiques, opérations qui ont été un véritable fiasco financier à l’origine de la perte de près de 5 Milliard d’Euros.

Ce qu’on sait de lui c’est qu’il a déjà travaillé dans le contrôle contre la fraude financière, et comme les spécialistes ont si bien dit: « Il est plus facile pour un serrurier d’ouvrir une porte fermée qu’un simple cambrioleur »

Il faut souligner aussi que le Trader, Jérôme Kerviel n’a tiré aucun profit des 4.9 Milliards d’Euros qu’il a fait perdre à sa banque, qu’il c’est livré de lui même à la police et qu’il est en garde à vue à la brigade financière en ce moment même. Les premières déclarations dans les coulisses du parquet de Paris disent qu’il est « collaboratif » et est « prêt à s’expliquer ».

A noter que la Société Générale a déposé un plainte conte Jerome Kerviel pour « faux et usage de faux » et « atteinte au système de traitement automatisé des données » et qu’un petit porteur à porté plainte contre X pour « escroquerie », « Abus de confiance », « faux et usage de faux », « Complicité et recel »

Affaire à suivre…

Le Démarrage du Web 2.0 en Algérie (2)

Je reprends l’article que j’ai eu la joie de développer hier, et qui concerne le Web 2.0 en Algérie avec le souci de le finir cette fois. Je pense que le secret de la réussite de chaque produit à travers le monde à part la qualité de celui là (j’y reviendrais dans un prochain poste), reste son impact qu’il a eu dans la société et cet impact là, on ne peut l’avoir qu’avec de la publicité (sur les journaux, magazines, panneaux publicitaires, brochures…etc.)

Dans le Web, c’est pareil… et la loi s’applique encore plus sous l’ère du web 2.0, si on construit un site pour qu’il ne soit pas visité plus tard, quel en serait le but? ce que le marché du Web algérien tarde à comprendre, c’est que l’Internet est un média, tout comme la télévision ou la radio ou un journal, seulement c’est au propriétaire de ce « journal »(site) de décider, s’il doit vendre son journal aux passants de son quartier, dans toute sa ville, dans tout son pays ou bien au monde entier.

Pour en revenir au principal, on a beau construire un bon site Web 2.0 avec un concept original, mais si on ne fait pas la promotion nécessaire de ce site là, c’est comme si on n’avait rien fait, surtout que l’idée principale de cette nouvelle tendance repose sur le fait que le contenu est géré par l’internaute. Alors, s’il n’y a pas d’internaute, il n’y a pas de site Web et encore moins un site 2.0

J’aimerais en venir aussi à un autre volet, la formation. Etant la base de toute réussite dans le Web, je trouve que ce marché là n’est pas assez exploité en Algérie. On trouve des formations sur tout, mais pas sur le webmastering, le webdesign, le développement Web ni dans l’administration système. Je me console en me disant que le marché du Web en Algérie n’est pas encore mature pour ça et que ça viendra bientôt, je l’espère en tout cas.

Dernièrement, j’ai eu connaissance de l’ouverture d’une école « que je tairais le nom » qui forme dans le domaine du Web, j’ai été surpris de voir que même le site Web de cette école est plein de bugs, je ne vois pas comment vont ils former les webmasters de demain !

En parlant de la formation, inutile de souligner que jusqu’a maintenant en Algérie, il n’y a même pas eu de colloque ou de journée ni dans l’université ni dans quelconque hôtel, exposant ou traitant du Web 2.0…en 2008.

Le Démarrage du Web 2.0 en Algérie (1)

Depuis quelque temps, je commence à remarquer l’évolution du Web en Algérie. La tendance du Web 2.0 commence a se propager, les agences Web (surtout à Alger) comprennent peu à peu qu’ils doivent s’adapter à la nouvelle logique, celle d’évoluer ou mourir.

Tout à l’heure, pendant que je faisais le « futzer » ( je reviendrais plus tard sur la définition de ce terme), je suis tombé sur un site Web 2.0 algérien et j’avoue que j’ai été agréablement surpris, car en dépit du fait qu’on a toujours 7 à 8 ans de retard par rapport à L’Europe en matière de NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) cette fois notre retard n’est que de 2 ans ! n’empêche qu’on est toujours en retard sur plusieurs points essentiels au développement du Web en Algérie, et qui ne nous permettront jamais d’avancer à grand pas comme le fait le reste du monde, je peux citer comme exemple le volet juridique du Web (je ne le dirais jamais assez) qui est un point de base dans tous les pays du monde… sauf en Algérie.

Alors, il faut se poser la fameuse question: Qui est ce qui bloque le marché du Web en Algérie? ou plutôt qui est ce qui fait que le marché du Web en Algérie n’est pas assez couvé juridiquement contre toutes sortes de dérives? à mon avis « personne », oui je dis bien personne… je pense que personne parmi les faiseurs de lois n’est au courant de ce qui se passe réellement dans le Web, de son évolution, des nouvelles tendances, parce que les faiseurs de lois en Algérie sont généralement tous des quinquagénaires endurcis en diplomatie.

Bref, ce qu’il faut retenir de ce billet, c’est que les politiques Algériens doivent consulter les acteurs du Web en Algérie afin de faire voter des textes de lois qui feront (re)partir le Web en Algérie du bon pied.

Pour ce qui est du nouveau terme « futzer », j’ai laissé sa définition à la fin afin que vous lisiez tout l’article… hi hi, et ce terme là signifie « celui qui perd son temps » et il s’applique aux acteurs du Web qui discutent souvent en messagerie instantanée (sa me fait penser à quelqu’un…lol), surfent sur le Web sans but précis, sans avoir une recherche spécifique à faire, ni une information particulière à avoir et ce qu’il apprend est généralement inutile, au détriment de l’efficacité dans le travail. Tout Webentrepreneur à un « futzer » caché en lui.

Pour finir, dans le billet complémentaire de cet article, je mettrais l’accent sur l’importance du référencement dans le développement du Web en Algérie ainsi que de la formation.