logo

Webdispo BLOG – Le blog de l'agence Web -blog de l'actualité et tendances Web 2.0

Le Blog de l'agence Web

Le Démarrage du Web 2.0 en Algérie (1)

Depuis quelque temps, je commence à remarquer l’évolution du Web en Algérie. La tendance du Web 2.0 commence a se propager, les agences Web (surtout à Alger) comprennent peu à peu qu’ils doivent s’adapter à la nouvelle logique, celle d’évoluer ou mourir.

Tout à l’heure, pendant que je faisais le « futzer » ( je reviendrais plus tard sur la définition de ce terme), je suis tombé sur un site Web 2.0 algérien et j’avoue que j’ai été agréablement surpris, car en dépit du fait qu’on a toujours 7 à 8 ans de retard par rapport à L’Europe en matière de NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) cette fois notre retard n’est que de 2 ans ! n’empêche qu’on est toujours en retard sur plusieurs points essentiels au développement du Web en Algérie, et qui ne nous permettront jamais d’avancer à grand pas comme le fait le reste du monde, je peux citer comme exemple le volet juridique du Web (je ne le dirais jamais assez) qui est un point de base dans tous les pays du monde… sauf en Algérie.

Alors, il faut se poser la fameuse question: Qui est ce qui bloque le marché du Web en Algérie? ou plutôt qui est ce qui fait que le marché du Web en Algérie n’est pas assez couvé juridiquement contre toutes sortes de dérives? à mon avis « personne », oui je dis bien personne… je pense que personne parmi les faiseurs de lois n’est au courant de ce qui se passe réellement dans le Web, de son évolution, des nouvelles tendances, parce que les faiseurs de lois en Algérie sont généralement tous des quinquagénaires endurcis en diplomatie.

Bref, ce qu’il faut retenir de ce billet, c’est que les politiques Algériens doivent consulter les acteurs du Web en Algérie afin de faire voter des textes de lois qui feront (re)partir le Web en Algérie du bon pied.

Pour ce qui est du nouveau terme « futzer », j’ai laissé sa définition à la fin afin que vous lisiez tout l’article… hi hi, et ce terme là signifie « celui qui perd son temps » et il s’applique aux acteurs du Web qui discutent souvent en messagerie instantanée (sa me fait penser à quelqu’un…lol), surfent sur le Web sans but précis, sans avoir une recherche spécifique à faire, ni une information particulière à avoir et ce qu’il apprend est généralement inutile, au détriment de l’efficacité dans le travail. Tout Webentrepreneur à un « futzer » caché en lui.

Pour finir, dans le billet complémentaire de cet article, je mettrais l’accent sur l’importance du référencement dans le développement du Web en Algérie ainsi que de la formation.

Partager cet article :

11 Commentaires on “Le Démarrage du Web 2.0 en Algérie (1)

  1. bassim Répondre

    Bon, pour moi Web 2.0 signifie Ajax et tout ce qui a autour mais en voyant ce site, je ne m’apperçoit pas vraiment de la nouveauté
    Peux tu peut etre nous éclairer ?

  2. Farid Répondre

    Web 2.0, ne veut pas forcément dire AJAX. Disons que pour résumer, le Web 2.0, est une nouvelle façon de voir le Web, une nouvelle façon de proposer des services aux internautes. L’idée générale est de donner le contrôle du site au visiteur, on peut citer comme exemple http://www.wikio.fr , un site d’actualités, qui permet justement à l’internaute de créer sa propre page d’accueil et y mettre toutes les actualités qu’il lit souvent, il peut aussi voter pour des articles pour améliorer leur positionnement.

    On peut citer aussi comme d’autres exemples : http://www.netvibes.com , qui permet aussi de créer sa page d’accueil en ligne et d’y mettre toutes les informations dont on a besoin (Téléchargement emails, Flux RSS, Musique….etc).

    Voilà

  3. bassim Répondre

    Oui, je connais ces sites. Mais bon, le web 2.0 signifie aussi client riche (à moitié entre client leger et client lourd)
    Mais je vois toujours pas en koi kherdja.com est site web 2.0

  4. Farid Répondre

    Kherdja.com est un site communautaire, les utilisateurs n’interviennent pas directement dans les contenus, mais peuvent en outre proposer les plans sorties, évènements ou bien même les articles qui seront promu en page d’accueil ou bien dans des pages annexes.

    Donc on peut dire que le contenu du site dépend des internautes, chaque internaute propose son contenu (sorties, établissements, restaurants, évènements..etc) dans sa ville.

    Et ça, c’est du pur Web 2.0

  5. youknowriad Répondre

    Trés bon article kadirou, et je suis tout à fait daccord avec toi concernant les lois du web. il est temps que ça évolue.

    PS: Moi aussi j’ai pas mis de lien cette fois, mais je te promet que la prochaine fois je v pas te rater. Un peu d’entraide ça ne fait pas de mal entre de très bons concurrents. On va pas se la faire Apple vs Microsoft lol

  6. mus Répondre

    salam, tres bon article, vue que tu parle sur l’evolution du web en algerie je profite cette occasion pour parler sue la relation client-prestataire, un probleme qu’il faut en urgence trouver une solution car il devient de plus en plus fatigant.a mon avis la signature des cahiers de charge sera la baguette magique!

  7. Farid Répondre

    C’est pas évident de faire signer un cahier de charge à un client, et encore moins de lui demander de le préparer. Tout cela est le fruit d’une anarchie totale dans l’organisation des projets en général, et plus particulièrement les projets web.

    Le manque d’informations et de sensibilisations à ce sujet font que ce problème persiste. Pour l’insant, il faut à mon avis faire avec les moyens du bord et essayer d’obtenir du client le maximum d’informations et de les mettre noir sur blanc, c’est une solution de secours, mais ça reste une solution.

  8. Issam Répondre

    Merci mus pour ton soutien, laaradj toi aussi pour ce qui est de la concurrence, je penche plus vers « google » vs « apple » hi hi

    Mus, je posterais dans les jours qui suivent un poste sur la problématique des cahiers de charges.

    Allez, je vous laisse, je vais faire une petite sieste de 5 heures pour ensuite un voyage de 2 heures, ce qui veut dire que vers 9 heurs du mat maximum, je dois être à tlemcen.

    Bonne nuit les insomniaques.

  9. elho Répondre

    En ce qui concerne kherja, c’est bien comme site communautaire. pour le web20, c’est une technologie parmi d’autres mais c’est surtout une nouvelle façon de voir le web, donnant plus d’importance à l’interactivité.
    Ce que je comprends mal c’est pourquoi a t on si besoin de lois qui régissent le web?! Je penses que c’est mieux des fois que les lois restent un peu à l’égard.
    Bon article

  10. Issam Répondre

    Là, elho… tu négliges un point vital, le volet juridique dans le Web est essentiel et même plus qu’essentiel, c’est un des fondements du développement du Web. Dans le e-commerce par exemple, on ne peut vendre un produit quelconque a un internaute, s’il n’y a pas de loi qui le protège !! Il faut protéger le consommateur, car il peut commander et avoir la surprise de recevoir le même produit mais de 2ème ou 3ème choix. Il faut protéger le consommateur, si on ne le fait pas, ça ne marchera jamais. Aussi, les lois ne protègent pas que les consommateurs, mais aussi les webentrepreneurs que nous sommes, ça met de l’ordre dans le village…et ça tu vois, ça aide a prospérer.

Laisser un commentaire